ETOILE ET SES POTES

Ephémeride du mois de Mai

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Ephémeride du mois de Mai

Message par Scarlett le Lun 22 Mai - 12:28

arnhilde a écrit:Aujourd'hui, nous fêtons les Émile ainsi que les Miloud, Quiterie et Rita de Cascia.
pour un peu on pourrait croit que c'est la fête à Quinquin et miloud.. en prime la Rita casciafiore


avatar
Scarlett
Administratrice

Messages : 6151
Date d'inscription : 13/07/2016
Age : 69
Localisation : Dinan(Bretagne)

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dukanhome.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephémeride du mois de Mai

Message par Scarlett le Lun 22 Mai - 12:29

Décidément,  ce  sera  encore  plus  dur  lorsque  tu  seras  tous  les "22" Mai. 
Bon  courage  Auzelles


avatar
Scarlett
Administratrice

Messages : 6151
Date d'inscription : 13/07/2016
Age : 69
Localisation : Dinan(Bretagne)

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dukanhome.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephémeride du mois de Mai

Message par Auzelles le Mar 23 Mai - 7:55

avatar
Auzelles
les pot...agés

Messages : 1315
Date d'inscription : 01/08/2016
Age : 67
Localisation : au milieu des cailloux entre Crau et Camargue

Voir le profil de l'utilisateur http://amities-francophones.clicforum.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephémeride du mois de Mai

Message par Auzelles le Mar 23 Mai - 7:56



Bonjour !

Aujourd'hui, nous fêtons les Didier.
Demain, nous fêterons les Donatien ainsi que les Amaël, Maël, Maëlle et Rogatien.

Le 23 mai est le 143e jour de l’année du calendrier grégorien, le 144e en cas d’année bissextile. Il reste 222 jours avant la fin de l'année.
C'était généralement le 4e jour du mois de prairial dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour de l'angélique.



à Marseille :
le soleil se lève à 6h 07
le soleil se couche à 21h 04
durée d'ensoleillement : 14h 56 (+2mn)



Citation du jour :
« Je me presse de rire de tout, de peur d'être obligé d'en pleurer. »
Pierre Augustin Caron de Beaumarchais



Dicton du jour :
« Haricot semé à la Saint-Didier, en rapporte un demi-setier. »
« Sème tes haricots à la Saint-Didier, Pour un, tu en auras un millier. »



Proverbe du jour :
« Il fait noir au pied du phare. »



Événement du jour :
1059 :
le jeune Philippe 1er est sacré à Reims à l'âge de 7 ans.
1200 : mariage de Louis de France, futur Louis VIII et de Blanche de Castille.
1430 : Sainte Jeanne d'Arc est capturée à Compiègne.
1547 : François Ier est inhumé à St-Denis.
1648 : mort de Louis Le Nain, peintre français.
1842 : conquête de l'Algérie.
1940 : le corps expéditionnaire anglais désobéit aux ordres du général Weygand.
1992 : Le juge italien Giovanni Falcone, symbole de la lutte anti-mafia, est tué avec trois de ses gardes du corps dans un attentat à l'explosif commis près de Palerme, en Sicile.
2000 : Israël se retire du Sud-Liban
Le Premier ministre israélien Ehud Barak annonce le retrait de ses troupes du Liban sud. Ce départ a été précipité par l'effondrement de l'Armée du Liban sud (armée libanaise supplétive des troupes israélienne) sous la pression des forces armées du Hezbollah (Parti de Dieu). Israël avait sécurisé sa frontière nord avec l'annexion du plateau du Golan en 1967 et avec l'occupation du Liban sud en 1978.



L'historiette :
Essentielle de Angèle Carutti

Elle aimait la couture et le jardinage. Plus encore, elle aimait ses enfants. Elle en avait eu deux, et tous deux avaient quitté la maison avant de devenir grands.
Il n’était pas possible de vivre avec elle.
Personne ne pouvait, personne ne le faisait.

Lire la suite de l'historiette:
Elle vivait seule dans son appartement, mais son répondeur téléphonique disait : « Vous êtes bien chez Blanche, David et Solange ». Comme si. Comme si les enfants étaient restés. Comme si tout avait été normal. Une vie tranquille, une famille, une vie de famille.
Elle avait même adopté un chien. C’était sa seule compagnie.
Lorsqu’elle était calme, elle était vraiment très gentille. Emouvante, même. Mignonne. Elle partageait volontiers ses souvenirs, du temps de sa prime jeunesse à la campagne, où son frère vivait toujours.
Et puis la crise venait, lentement mais sûrement.
Et tout devait être dévasté. Il fallait se méfier, on s’agitait, on commençait à détruire les choses. Plus de médicaments, à la poubelle les médicaments, dehors. Dehors le médecin, cet incapable. Le remède paraissait pire que le mal. De plus en plus et de plus en plus fort. Et le mal pouvait reprendre le dessus.
Un matin, elle a allumé le gaz.
Elle a fouillé l’appartement, elle était sûre d’en avoir. Elle en avait quelque part, mais où. Elle en a trouvé, il fallait bien se protéger.
Sur le feu de la cuisinière à gaz, elle a placé sa vieille cocotte-minute en aluminium. C’était la même que celle où elle préparait sa fameuse blanquette de veau. Mettre la viande, mettre l’eau froide. Faire bouillir, ne pas couvrir. Ecumer. Ah ça, pour écumer, elle écumait. Elle allait éclater, elle ne se laisserait pas faire, ça non. Elle le sentait qu’elle allait éclater, on allait s’en souvenir. Dans la cocotte, pas de bouquet garni cette fois. Puisque tout le monde s’en moque, et des oignons, et des carottes. C’est bien, c’est bien, la cocotte-minute s’occuperait de ça aussi.
Cet abruti de voisin qui croit qu’on ne voit rien, qui met ses sales pattes sur la boîte aux lettres. Et le facteur tout mielleux qui ne se souvient pas s’il y avait du courrier ou s’il n’y en avait pas. Tous des sournois, là, à se moquer sans cesse de tout, à poser des pièges.
Quand elle était petite, elle était toute timide, elle aimait bien être tranquille. Elle jouait sous la chaise de sa maman au jardin public. Déjà les autres voulaient l’embêter, ça commençait. Son frère était intéressant, il avait plus de cadeaux, on disait qu’il était beau, qu’il était grand, qu’il était intelligent. Alors sa mère le regardait, lui, et seulement lui. Elle faisait tout comme il fallait pourtant, quand elle était petite. Elle faisait ses devoirs, elle essayait toujours de tout bien faire mais ça n’était jamais suffisant, on ne lui disait jamais que c’était bien.
Ce n’était pas elle qui avait commencé, non.
Heureusement qu’il y avait eu Sœur Thérèse de l’Enfant-Jésus. Elle aussi avait été bien malade. C’est Dieu qui nous aime, c’est Dieu qui compte, il faut faire des sacrifices.
Elle en avait fait, des sacrifices, on ne pouvait pas dire le contraire. La fatigue la gagnait, parfois, mais c’était bien normal. Et tout le monde se mettait en travers, personne ne comprenait.
On lui avait pris son argent, elle n’avait presque rien hérité de ses parents. On ne l’invitait plus aux baptêmes, à rien. Ils s’y étaient tous mis pour monter ses enfants contre elle, alors qu’elle n’avait rien fait de mal.
Alors les enfants étaient partis, à cause de quoi, on n’a jamais bien su, encore un mystère fabriqué par leur père alors qu’il ne s’en occupait jamais. Et puis les assistantes sociales qui s’en étaient mêlées, de vraies hyènes. Elles arrivent, elles inspectent, elles mettent leur nez partout, elles critiquent tout et voilà le résultat.
On l’avait vu le résultat.
C’était pour ça, l’huile dans la cocotte. Si elle avait eu les moyens, elle aurait fait autrement. L’huile, elle en avait, c’était de l’huile qu’elle avait achetée pour la friteuse, avant. La friteuse est restée dans son carton d’emballage. Sans les enfants, pas envie de faire des frites. La cocotte, ça sert à tout, même pour préparer la nourriture de la petite chienne. Voilà pourquoi.
Ça les amusait de la voir aller et venir toute seule comme une pauvre fille. Ils pensaient qu’elle était bonne à rien, bien sûr. Tout ce qui les intéressait, c’était de savoir ce qu’elle faisait pour le répéter et l’empêcher de le faire. On lui avait pris son courrier. Si les enfants avaient écrit, elle ne pouvait pas le savoir. Les enfants pouvaient envoyer un mot à tout moment, qu’est-ce qu’ils en savaient. Si ça se trouve, ils avaient pris toutes les lettres de David, toutes les lettres de Blanche. Et ils s’étaient amusés avec. Peut-être qu’ils les avaient brûlées. Ou qu’ils en avaient fait des petits bouts, déchirés, avant de les jeter à la poubelle.
Alors quand l’huile a été bien chaude, elle est allée voir à la fenêtre. Dehors, les enfants stupides des voisins stupides jouaient, ils se crachaient dessus et couraient autour du tourniquet. Il y avait un petit peu de vent, on voyait les plus petites branches des arbres qui bougeaient.
Elle est revenue vérifier l’huile, elle était prête.
C’était un peu lourd mais elle pouvait le faire. Elle est retournée à la fenêtre et elle l’a ouverte en grand. Le voisin du troisième arrivait.
Elle s’est dépêchée de retourner à la cuisine. Elle n’a même pas arrêté le gaz. Elle a pris la cocotte et est revenue, à pas presque tranquilles mais sans respirer, c’était lourd, il fallait, il fallait faire attention mais il fallait le faire.
Tandis que le voisin s’approchait de la porte de l’immeuble, dehors, elle s’approchait de la fenêtre située juste au-dessus. Et chacun avançait comme vers le seuil de son destin.
Ce midi-là, personne n’a déjeuné dans l’immeuble. C’était cordon bleu de police tout autour.
Un homme a été défiguré par un jet d’huile bouillante. L’auteur des faits a été admis en soins psychiatriques.



Bonne journée à toutes et tous
Aujourd'hui on essaie de récupérer
mais j'ai le cœur en compote et je suis triste
heureusement que le soleil est présent
Une journée tranquille, en mode récupération.



avatar
Auzelles
les pot...agés

Messages : 1315
Date d'inscription : 01/08/2016
Age : 67
Localisation : au milieu des cailloux entre Crau et Camargue

Voir le profil de l'utilisateur http://amities-francophones.clicforum.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephémeride du mois de Mai

Message par arnhilde le Mar 23 Mai - 10:28

Citation du jour :
« Je me presse de rire de tout, de peur d'être obligé d'en pleurer. »
Pierre Augustin Caron de Beaumarchais



et bien moi aussi




 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ,à écouter!       

avatar
arnhilde
Administratrice

Messages : 2348
Date d'inscription : 20/07/2016
Age : 86
Localisation : haute-savoie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephémeride du mois de Mai

Message par Scarlett le Mar 23 Mai - 11:18

Merci  Auzelles.. Normal  que  tu soies dans  cet  état.  Bon  couage


avatar
Scarlett
Administratrice

Messages : 6151
Date d'inscription : 13/07/2016
Age : 69
Localisation : Dinan(Bretagne)

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dukanhome.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephémeride du mois de Mai

Message par Auzelles le Mer 24 Mai - 7:18


Plage Macé - Cannes, ils sont entassés comme des sardines

Bonjour !

Aujourd'hui, nous fêtons les Donatien ainsi que les Amaël, Maël, Maëlle et Rogatien.
Prénoms fêtés autrefois : Angèle.
Demain, nous fêterons les Madeleine-Sophie Barat ainsi que les Sophie et Urbain.

Le 24 mai est le 144e jour de l'année du calendrier grégorien, le 145e en cas d'année bissextile. Il reste 221 jours avant la fin de l'année.
C'était généralement le 5e jour du mois de prairial dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour du canard.



à Marseille :
le soleil se lève à 6h 06
le soleil se couche à 21h 04
durée d'ensoleillement : 14h 58 (+2mn)



Célébrations de demain :
• L'Ascension (jour férié)
• Journée internationale des enfants disparus



Citation du jour :
« La destinée des nations dépend de la manière dont elles se nourrissent. »
Anthelme Brillat-Savarin



Dicton du jour :
« Frais mai, épaisse tourte, mais peu de vin dans la coupe. »
« Après Sainte-Angèle, le jardinier ne craint plus le gel. »



Proverbe du jour :
« Déshabiller saint Pierre pour habiller saint Paul. »



Événement du jour :
1524 :
incendie de Troyes.
Un gigantesque incendie détruit 1 500 habitations dans le quartier du Beffroi et de Croncels, à Troyes.
1844 : L'inventeur F. B. Morse envoie le premier message sur la première ligne de télégraphe.
1853 : Napoléon III offre au Royaume-Uni de conclure une entente destinée à soutenir l'Empire ottoman contre la Russie.
1893 : création à Paris de Phryné, opéra-comique de Camille Saint-Saëns
1899 : Naissance d'Henri Michaux
Henri Michaux naît le 24 mai 1899 à Namur. Ecrivain, poète et peintre, il commence à écrire dans les années 1920 et collabore à la revue Le Disque vert. Il émigre à Paris et commence à peindre en 1925. Henri Michaux est l'auteur de recueils poétiques, de carnets de voyages mais aussi de récits rapportant ses expériences avec les drogues dont il utilisait le pouvoir créatif. Parmi ses œuvres les plus connues figurent "Ecuador" (1929), "Au pays de la magie" (1941), "Ailleurs" (1948), ou encore "Misérable miracle" (1972). Il meurt en 1984.
1940 : Opération Alphabet
Après l'offensive de la bataille de France, les Allemands lancent l'opération Alphabet le 24 mai 1940. Son but est d'évacuer les troupes alliées stationnées en Norvège, notamment dans le port de Narvik. L'invasion de la Belgique a amoindri l'intérêt du port exportateur de fer pour les Allemands. La Wehrmacht l'occupe à nouveau, fragilisant les positions de la Suède et de la Finlande. Ces pays, malgré une neutralité affichée, sont contraints de se rapprocher des Allemands, leur laissant par exemple l'accès aux chemins de fer suédois.
1977 : Adoption du pacte d’Egmont
Le pacte d’Egmont est adopté par les populations wallonnes et flamandes. Il vise à régionaliser le territoire, assurant une certaine autonomie à la Flandre et à la Wallonie. En 1993, une nouvelle Constitution sera adoptée, visant à décentraliser le pouvoir fédéral. La région bruxelloise deviendra ainsi concrètement la troisième du pays, avec la Flandre et la Wallonie. Cette Constitution apportera un certain équilibre politique et régional lié au partage équitable des pouvoirs entre les différentes communautés.



L'historiette :
Au nom de l'amitié de Klelia

Décidément, il ne veut rien voir. C‘est mon ami depuis vingt ans et je l'aime de cette belle amitié qui m'est si précieuse.
Au lycée, il était déjà bourré de principes et un fervent défenseur des règles en tout genre. Le moindre écart de conduite était pour lui une faute impardonnable. Mais l'innocence de l'adolescence lui permettait parfois de déraper. Nous arrivions à l'entraîner dans certains de nos délires qui n’étaient jamais bien méchants. Je sais qu'il nous suivait par crainte de se retrouver seul. Ce qu'il redoutait le plus : me perdre.

Lire la suite de l'historiette:
Il s'est ensuite logiquement dirigé vers des études de droit. Qu’aurait-il pu faire d'autre ? Il était brillant, doté d'une formidable intelligence et d'une grande culture. Il était également extrêmement ambitieux, et je l'admirais pour ça. Il s’intéressait à tout et j'aurai pu l’écouter pendant des heures. Mais le respect était devenu son obsession. Au fil du temps, l'injustice aussi. Il est aujourd'hui avocat en droit social. Il s'est enfermé dans une bulle et s'est isolé de tous. Il justifie cette situation par une vie professionnelle qui l‘accapare sans lui laisser le temps d'avoir une vie sociale. Je pense juste que ça l'arrange d’être débordé de travail. Il n'a jamais été sociable. Il faisait juste des efforts pour moi et ça me rendait triste. Pendant des années, il a modelé son apparence mais n'a jamais réussi à me tromper. Je le connaissais trop bien.
Depuis quelques temps, à sa passion de la justice s'est ajouté un autre vice : la maniaquerie. Tout a une place et doit la conserver. J’appréhende à chaque fois de me rendre chez lui. Il est propriétaire d'un très bel appartement au cœur de Paris possédant une immense terrasse avec vue imprenable sur la tour Eiffel. Son intérieur est aménagé avec goût et aseptisé à l’extrême. Sans avoir d'objets de grande valeur, il aime les belles choses. A tel point que même son canapé ne doit pas être utilisé. Alors je reste debout à chacune de mes visites afin d’éviter ses sautes d'humeur qui sont de plus en plus fréquentes. Personne ne vient jamais le voir. Sauf moi.
Il a réussi, c'est vrai. Mais sur le plan personnel, on est loin du résultat.
Cette situation est devenue difficilement supportable. Par chance, mon conjoint l’apprécie pour la richesse inépuisable de sa conversation. Pas seulement. Il est touché aussi par son infinie gentillesse et s’étonne de voir qu'un être humain puisse vivre dans une telle solitude. Nous l'invitons régulièrement, mais seul. Nous passons d’agréables moments qu'il nous est impossible de partager avec d'autres. C'est dommage, il a tellement à donner sans s'en apercevoir. J'aimerai qu'il arrive à intégrer notre groupe d'amis. Les quelques rares tentatives se sont toutes soldées par de retentissants échecs à la limite de l'humiliation.
Je suis dans une impasse, coincée entre mon souhait sincère de le bousculer et celui d'accepter ses choix. Alors j'ai décidé de ne rien faire. Je continue à le protéger comme une grande sœur, si c'est sa conception du bonheur. A mon tour d'avoir peur de le perdre.



Bonne journée à toutes et tous
Le soleil brille, brille, les oiseaux sont contents
et moi aussi, le beau temps s'installe espérons durablement.
Que votre journée de mercredi soit belle.



avatar
Auzelles
les pot...agés

Messages : 1315
Date d'inscription : 01/08/2016
Age : 67
Localisation : au milieu des cailloux entre Crau et Camargue

Voir le profil de l'utilisateur http://amities-francophones.clicforum.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephémeride du mois de Mai

Message par Scarlett le Mer 24 Mai - 11:07

 Auzelles!!!


avatar
Scarlett
Administratrice

Messages : 6151
Date d'inscription : 13/07/2016
Age : 69
Localisation : Dinan(Bretagne)

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dukanhome.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephémeride du mois de Mai

Message par arnhilde le Mer 24 Mai - 12:20

1940 : Opération Alphabet
Après l'offensive de la bataille de France, les Allemands lancent l'opération Alphabet le 24 mai 1940. Son but est d'évacuer les troupes alliées stationnées en Norvège, notamment dans le port de Narvik. L'invasion de la Belgique a amoindri l'intérêt du port exportateur de fer pour les Allemands. La Wehrmacht l'occupe à nouveau, fragilisant les positions de la Suède et de la Finlande. Ces pays, malgré une neutralité affichée, sont contraints de se rapprocher des Allemands, leur laissant par exemple l'accès aux chemins de fer suédois.





je ne connaissais pas cette partie de l'histoire..




 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ,à écouter!       

avatar
arnhilde
Administratrice

Messages : 2348
Date d'inscription : 20/07/2016
Age : 86
Localisation : haute-savoie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephémeride du mois de Mai

Message par Scarlett le Mer 24 Mai - 13:15

Elle nous  aide  à apprendre  des  trucs  ou  à  nous  les  remémorer...


avatar
Scarlett
Administratrice

Messages : 6151
Date d'inscription : 13/07/2016
Age : 69
Localisation : Dinan(Bretagne)

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dukanhome.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephémeride du mois de Mai

Message par Auzelles le Jeu 25 Mai - 6:25



Bonjour !

Aujourd'hui, nous fêtons les Madeleine-Sophie Barat ainsi que les Sophie et Urbain.
Demain, nous fêterons les Bérenger ainsi que les Bérengère.

Le 25 mai est le 145e jour de l'année du calendrier grégorien, le 146e en cas d'année bissextile. Il reste 220 jours avant la fin de l'année.
C'était généralement le 6e jour du mois de prairial dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour de la mélisse.



à Marseille :
le soleil se lève à 6h 05
le soleil se couche à 21h 05
durée d'ensoleillement : 15h 00 (+2mn)



Célébrations :
• L'Ascension (jour férié)
• Journée internationale des enfants disparus



Citation du jour :
« Le bonheur le plus doux est celui qu'on partage. »
Abbé Jacques Delille



Dicton jour :
« Soleil à la Saint-Urbain, présage une année de vin. »
« Gelée le soir de Saint-Urbain, Anéantit fruits, pain, vin. »



Proverbe du jour :
« Ciel rouge au soir, blanc au matin, c'est la journée du pèlerin. »



Événement du jour :
1510 : mort du Cardinal d'Amboise.
1684 : fondation des Frères des écoles chrétiennes.
1720 : un bateau amène la peste à Marseille.
En provenance de Syrie, le navire "Le Grand-Saint-Antoine", contaminé par le virus de la peste, accoste dans le port de Marseille. L'administration, bien que prévenue de la présence de la maladie, autorise le déchargement de la cargaison. Le fléau emporte en quelques semaines 50 000 Marseillais, soit la moitié de la population de la ville, et se répand jusqu'à Toulon et Aix.
1846 : évasion de Louis-Napoléon Bonaparte.
Louis-Napoléon Bonaparte, déguisé en ouvrier, s'évade du fort de Ham dans la Somme, où il purge une peine d'emprisonnement à perpétuité, suite à sa tentative de coup d'état de 1840. Deux ans plus tard, il devient le premier président de la République française et quatre ans après, il restaure l'empire à son profit, suite à un deuxième coup d'état, qu'il réussit.
1941 : première parution de Radio Nationale.
Cette radio est la voix de Vichy ; étant en zone non occupée, elle et au service des idées du Maréchal Pétain sans avoir la contrainte allemande comme radio Paris.
1977 : Première à Hollywood de Starwars (La Guerre des Étoiles), du metteur en scène George Lucas. Réalisé avec un budget plus que modeste de 10 millions de dollars, le film sera un succès instantané et sera le précurseur de deux autres longs-métrages dans le même style, The Empire Strikes Back et The Return Of The Jedi (L'Empire contre-attaque et Le Retour de Jedi).



L'historiette :
Gueule de loup de Arlette Hélène Godefroy

Les insultes avaient commencé dès l’enfance. À cause de sa « gueule ». Car Bastien avait bel et bien une gueule, pas un visage. Un museau. Une difformité due à une anomalie génétique. Il ressemblait à un loup. Le nez, la mâchoire en avant, les yeux étirés et jaunes... On aurait pu croire au fruit d'un croisement entre l’homme et l’animal. C’est du moins ce que les gens, mais surtout les enfants disaient de lui, à l'époque. Il avait subi les moqueries, les humiliations sans broncher. Et la solitude aussi. De toutes façons, il n'y avait rien d’autre à faire que subir et attendre que ça se passe. S’il était né maintenant, tout serait différent. On parlerait de son cas à la télévision. On le plaindrait, lui et sa famille. On récolterait des fonds, via les réseaux sociaux, pour le faire opérer. Aujourd'hui les monstres font pitié. Les monstres sont sympathiques. Les monstres sont beaux. Il serait en quelque sorte un héro.

Lire la suite de l'historiette:
Bastien fêtera ses 40 ans dans une semaine. Seul. Car bien sûr, il n’a ni femme, ni ami pour l’entourer. Ses parents sont décédés depuis longtemps. Ils étaient gentils et simples. Trop simples. Ils n’avaient pas compris qu’il fallait le rassurer, l’aider à faire face aux méchancetés, à ce handicap, quand il était jeune. Il n'y avait aucun dialogue avec eux. Il ne leur serait jamais venu à l’esprit, par exemple, d’emmener leur fils chez un psychologue. En fait, il y a une trentaine d'années, on n’allait pas consulter le psy, comme on le fait maintenant, à tout bout de champ.

Dans la rue, on ne se moquait plus de lui. Les gens évitaient simplement de le regarder dans les yeux. Comme si le simple fait de croiser son regard allait les contaminer !
Bastien n’avait certes pas embelli. Mais sa carrure d'athlète en imposait. Il se donnait à fond dans le sport, et cela se voyait.
La vie de Bastien avait basculé dans le positif il y a 3 semaines. Depuis qu’il s'était inscrit sur un site de rencontre. Une jolie fille (enfin... ordinaire, mais belle pour lui), avait accepté de communiquer avec lui. Elle s’appelait Céline. Pour la première fois, il était amoureux. Elle lui avait demandé une photo de lui... La mort dans l’âme, il avait posté le seul portrait qu’il avait de lui, s’attendant à la pire des réactions... Mais, elle avait eu la délicatesse, la gentillesse de l’accepter tel qu’il était. Incroyable !

C’est pour aujourd'hui. Son anniversaire. Et son premier rendez-vous​ (en vrai) avec Céline.
Il s’est fait tout beau. Il a nettoyé l’appartement et fleuri la table. Il a même cuisiné !
En l’attendant, il s’est mis à causer tout seul, pour tromper son trac.
Ah ma Céline... Je te jure... Si tu m’acceptes tel que je suis... Je ferais de toi une princesse !

Elle a sonné et il a ouvert, le cœur rempli d’espoir et d’amour. Céline l’a jaugé de la tête aux pieds, le regard amusé, voire moqueur. Bon. Le plus dur est fait, se dit-il, elle accepte mon apparence. Avec un petit sourire en coin, elle a demandé à aller se rafraîchir, pendant qu’il prépare les apéritifs. Ce que Céline ignorait, c’est que les cloisons de l’appartement étaient aussi fines que du papier à cigarette...
Bastien entendait Céline parler au téléphone, aussi distinctement que si elle était à ses côtés.
« Je t’assure ! Il est encore plus horrible en vrai qu’en photo ! Non... Non, ne t’inquiète pas. Je ne bois rien, je ne mange rien non plus... ok. Je fais un selfie avec gueule de loup et je me tire en vitesse... Ça fera sensation sur facebook ! À toute à l'heure ! »
Gueule de loup... La dernière fois qu’on l’avait insulté remontait à 15 ans. Le gars n’avait plus jamais recommencé, après... Forcément, avec une mâchoire cassée... d’un seul coup, toute son enfance et ses mauvais souvenirs l’assaillirent. Sa honte, sa solitude, son désespoir, les humiliations, les insultes... Gueule de loup...

Quand Céline sortit de la salle de bain, tout sourire, mielleuse, Bastien lui sourit également. Il avança ses mains de géant et serra le cou gracile de la jeune fille. Ce fut rapide. Et comme il aimait que tout soit propre chez lui, il se débarrassa très vite du corps de ce petit monstre au visage d’ange.

Le soir même, Bastien s’installa devant son écran d’ordinateur. Il est temps que je change ma photo de profil, se dit-il.



Bonne journée à vous toutes et tous
Un long pont est là, pour beaucoup quelques jours de vacances
On profite de partir quelques jours ou bien rester chez soi
se reposer, lire ou autres le tout est de se sentir bien
aimez et profitez de la vie.



avatar
Auzelles
les pot...agés

Messages : 1315
Date d'inscription : 01/08/2016
Age : 67
Localisation : au milieu des cailloux entre Crau et Camargue

Voir le profil de l'utilisateur http://amities-francophones.clicforum.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephémeride du mois de Mai

Message par Scarlett le Jeu 25 Mai - 10:57

Que  te  dire Auzelles??? Ben  valààà...


avatar
Scarlett
Administratrice

Messages : 6151
Date d'inscription : 13/07/2016
Age : 69
Localisation : Dinan(Bretagne)

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dukanhome.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephémeride du mois de Mai

Message par arnhilde le Jeu 25 Mai - 12:42

1720 : un bateau amène la peste à Marseille.
En provenance de Syrie, le navire "Le Grand-Saint-Antoine", contaminé par le virus de la peste, accoste dans le port de Marseille. L'administration, bien que prévenue de la présence de la maladie, autorise le déchargement de la cargaison. Le fléau emporte en quelques semaines 50 000 Marseillais, soit la moitié de la population de la ville, et se répand jusqu'à Toulon et Aix. 


j'ai vu une émission concernant les navires ,voiliers etc.. et cette anecdote m'a insurgé! tout ça pour ne pas perdre la cargaison des épices précieuses entre autre




 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ,à écouter!       

avatar
arnhilde
Administratrice

Messages : 2348
Date d'inscription : 20/07/2016
Age : 86
Localisation : haute-savoie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephémeride du mois de Mai

Message par Scarlett le Jeu 25 Mai - 14:01

Ben  vi,  z'étaient  pas  mieux  que  de nos  jours!!!


avatar
Scarlett
Administratrice

Messages : 6151
Date d'inscription : 13/07/2016
Age : 69
Localisation : Dinan(Bretagne)

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dukanhome.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephémeride du mois de Mai

Message par Auzelles le Jeu 25 Mai - 18:05

voire pire
avatar
Auzelles
les pot...agés

Messages : 1315
Date d'inscription : 01/08/2016
Age : 67
Localisation : au milieu des cailloux entre Crau et Camargue

Voir le profil de l'utilisateur http://amities-francophones.clicforum.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephémeride du mois de Mai

Message par Auzelles le Ven 26 Mai - 7:07


Niolon, une des plus belles calanques de la Côte Bleue

Bonjour !

Aujourd'hui, nous fêtons les Bérenger ainsi que les Bérengère.
Demain, nous fêterons les Augustin de Cantorbéry.

Le 26 mai est le 146e jour de l'année du calendrier grégorien, le 147e en cas d'année bissextile. Il reste 219 jours avant la fin de l'année.
C'était généralement le 7e jour du mois de prairial dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour du fromental.



A Marseille :
le soleil se lève à 6h 04
le soleil se couche à 21h 06
durée d'ensoleillement : 15h 02 (+2mn)



Citation du jour :
« Je ne crois pas qu'il y ait rien de si difficile, de si périlleux, qu'un amant ou une amante véritable n'entreprenne et ne vienne à bout d'exécuter. »
Boccace



Dicton du jour :
« Tant que mai n'est pas au vingt-huit, l'hiver n'est pas tout à fait cuit. »



Proverbe du jour :

« Celui qui craint les buissons ne dénichera pas un oiseau. »



Événement du jour :
1445 :
la première armée permanente en France.
1648 : décès du peintre Antoine Le Nain.
1791 : les débuts du musée du Louvre.
1805 : Napoléon se couronne lui-même roi d'Italie.
Napoléon Ier a accepté la couronne de roi d'Italie le 17 mars 1805. Il fait une entrée triomphale à Milan le 8 mai 1805, Joséphine et lui sont couronnés le 26 mai par le cardinal Caprara. Alors que l'archevêque de Milan veut lui mettre sur la tête la couronne des rois de Lombard, faite de fer et existante depuis 1026, Napoléon Bonaparte s'en saisit et se couronne lui-même dans la cathédrale de Milan en disant:
"Dieu me la donne, prendre garde ceux qui la touche"
1944 : bombardement de Chambéry, Grenoble, Lyon, Nice et Saint-Étienne.
1946 : Dr Petiot est exécuté après avoir été reconnu coupable de 24 meurtres.
1968 : signature des accords de Grenelle.
Les négociations entamées le 25 mai entre le gouvernement, le patronat et les syndicats, aboutissent aux accords signés au ministère des Affaires sociales, rue de grenelle. Ils prévoient l'augmentation du SMIG (salaire minimum) de 25%, des salaires de 10% et la réduction du temps de travail. Mais ces concessions ne satisfont pas la base ouvrière et la grève continue. Le 30 mai, De Gaulle annonce la dissolution de l'Assemblée et reprend le pays en main.



L'historiette :
Les heures circulaires de Brocéliande

Aujourd'hui – Jour gris – 17h45
Le monde tourne, enfin, il en a l'air.
Dans ses yeux bleus, il y a des traces de mer assez émouvantes pour deviner quelques larmes, ou sentir sa peur, fragile et trop certaine. Il y a aussi ce rire de lumière qui éclabousse son regard quand elle voyage au delà des murs. Alors, elle devient sirène et son chant stellaire n'est en rien dangereux. Elle est trop simple pour être un danger.

Lire la suite de l'historiete:
Depuis bientôt dix heures, elle est là, assise à côté du téléphone. Elle attend.

Depuis bientôt dix ans, elle croit que la sonnerie va retentir et que ce sera Lui comme si la porte s'ouvrait et que tout soit facile. Elle attend.

Elle s'appelle Jade, comme la pierre du même nom. Elle a été jeune, elle a été belle, elle est l'ombre de son miroir.
Elle a aimé, on l'a aimée. Elle aime encore dans sa mémoire, le rire rieur de l'Autre, sa voix si grave, ses mains si douces ; elle se souvient de chaque instant volé, de chaque frisson de son existence quand il était là, près d'elle.
Son amant, son amour a disparu, un soir, comme ça, un jour gris à 17h45, il y a dix ans.

Sur le bout de son cœur, traîne aujourd'hui un bout d'inexistence. Le temps est long à attendre ! Jade n'en peut plus des silences imposés, de l'absence trop parfaite. Elle a mimé sa vie pour que rien ne dérange son entourage, famille et amis. Sa tranquille discrétion l'a enrobée dans le quotidien sans d'autres bruits que celui de sa souffrance étouffée. Jade n'a voulu décevoir personne, peut-être l'a-t-elle fait ? La vie l'a trahie et enfermée dans une banalité terrible où le pouvoir de ses rêves s'est confondu à l'hostilité de l'attente.

Jade pleure. Le téléphone ne sonne pas. Il ne sonnera pas.
Elle le sait.

Sur sa table, à côté de la lampe bleue, il y a une coupure de presse, elle date de dix ans. Un homme est sur la photo... Il fait la Une. C'est un héros...
Il a sauvé un enfant qui traversait une rue et qu'une voiture allait renverser. L'enfant est vivant. Le héros est mort. La voiture n'a pas pu l'éviter.

Jade sait que le passé l'a rattrapée. Son mal à l'âme est de plus en plus fort, cela fait trop de temps ; trop de jours, d'heures et de secondes à croire que la vie, parfois, peut devenir autre chose... une surprise, un miracle...

Jade a sur le bord du cœur une envie d'air. Cela la rend sereine. Elle sourit.
Elle se lève, regarde autour d'elle, met la coupure de presse dans sa poche et s'en va.
La nuit est belle.

Sa fille, Camelia est inquiète, elle a prévenu la police. Cela fait dix jours maintenant que Jade a disparu.
Elle attend, là, serrant son téléphone portable entre ses doigts comme si l'existence y était attachée...
Elle compte les heures, Jade aurait dit « les heures circulaires », celles qui passent et vous ramènent inexorablement au point de départ.

Si personne n'appelle, Camelia contactera un détective privé demain... parce que Demain, ce sera un autre jour et que parfois, tout bascule... un miracle, une surprise...

La porte s'ouvre. Camelia sourit. Elle a le même sourire que sa mère.

Tout est facile.
Celui qui entre est Celui qu'elle aime.

Rien n'empêche le monde de tourner, tout se continue, se recommence au delà de ce qui s'arrête.

Il est vingt heures et la vie fait du bruit.
Le téléphone sonne.

Et si c'était Jade...



Bonne journée à toutes et tous
La fin de la semaine mais beaucoup le pont
c'est agréable cette coupure dans le travail
et profitez de ces quelques jours pour faire
ce qu'il nous plait... plait plait...
Bon vendredi à vous.


Carro, port de pêche de la Côte Bleue

avatar
Auzelles
les pot...agés

Messages : 1315
Date d'inscription : 01/08/2016
Age : 67
Localisation : au milieu des cailloux entre Crau et Camargue

Voir le profil de l'utilisateur http://amities-francophones.clicforum.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephémeride du mois de Mai

Message par Scarlett le Ven 26 Mai - 10:35

Merci pour  toutes tes  recherches.  Bonne  journée Auzelles


avatar
Scarlett
Administratrice

Messages : 6151
Date d'inscription : 13/07/2016
Age : 69
Localisation : Dinan(Bretagne)

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dukanhome.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephémeride du mois de Mai

Message par arnhilde le Ven 26 Mai - 15:40

Citation du jour :
« Je ne crois pas qu'il y ait rien de si difficile, de si périlleux, qu'un amant ou une amante véritable n'entreprenne et ne vienne à bout d'exécuter. »
Boccace


z'ont qu à se marier..on en recause après!




 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ,à écouter!       

avatar
arnhilde
Administratrice

Messages : 2348
Date d'inscription : 20/07/2016
Age : 86
Localisation : haute-savoie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephémeride du mois de Mai

Message par Scarlett le Ven 26 Mai - 15:52

Rhooo!!!Désabusée  ma  Miss???


avatar
Scarlett
Administratrice

Messages : 6151
Date d'inscription : 13/07/2016
Age : 69
Localisation : Dinan(Bretagne)

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dukanhome.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephémeride du mois de Mai

Message par Auzelles le Sam 27 Mai - 6:40



Bonjour !

Aujourd'hui, nous fêtons les Augustin de Cantorbéry.
Demain, nous fêterons les Germain.
Prénoms fêtés autrefois : Ildevert.

Le 27 mai est le 147e jour de l'année du calendrier grégorien, le 148e en cas d'année bissextile. Il reste 218 jours avant la fin de l'année.
C'était généralement le 8e jour du mois de prairial dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour du martagon.



à Marseille :
le soleil se lève à 6h 04
le soleil se couche à 21h 07
durée d'ensoleillement : 15h 03 (+2mn)



Célébrations de demain :
• Fête des mères



Citation du jour :
« Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé ! »
Alphonse de Lamartine



Dicton du jour :
« Celui qui s'allège avant le mois de mai, certainement ne sait pas ce qu'il fait. »
« À Saint-Ildevert, est mort tout arbre qui n'est point vert. »



Proverbe du jour :
« C'est en forgeant qu'on devient forgeron. »



Événement du jour :
1689 :
déclaration de guerre de Guillaume III d'Angleterre.
1834 : Prosper Mérimée devient inspecteur général des Monuments historiques.
C'est à son patient travail de mise en garde que toute la société française prendra peu à peu conscience de la richesse patrimoniale que nos pères nous ont léguée. Grâce à lui un travail de protection, de préservation et de restauration des héritages architecturaux de notre passé est entrepris
1916 : décès de Joseph Gallieni, militaire français, maréchal de France à titre posthume
1918 : déclenchement de l'offensive allemande du « Chemin des Dames».
1921 : création du Code de la route.
Un décret institue le premier Code de la route, bientôt suivi du permis de conduire. C'est la transformation d'un code de bons usages en un code administratif. La circulation automobile est d'abord soumise à la loi de 1851 concernant "la police du roulage et des messageries". En 1899, un décret limite la vitesse des véhicules à moteur à 30 km/h en rase campagne. Le contenu du Code est modifié à de nombreuses reprises selon l'évolution des véhicules et des routes.
1931 : Premier vol humain dans la stratosphère. Le professeur Auguste Piccard, un savant suisse, et son assistant, l'ingénieur Charles Kipfer, montent en ballon jusqu'à 15.500 mètres.
1952 : traité de la Communauté européenne de Défense (CED).
1968 : Signature des accords de Grenelle
Les négociations entamées le 25 mai entre le gouvernement, le patronat et les syndicats, aboutissent aux accords signés au ministère des Affaires sociales, rue de grenelle. Ils prévoient l'augmentation du SMIG (salaire minimum) de 25%, des salaires de 10% et la réduction du temps de travail. Mais ces concessions ne satisfont pas la base ouvrière et la grève continue. C'est l'impasse, la crise sociale de mai 68 débouche alors sur une crise politique. Le 30 mai, De Gaulle annoncera la dissolution de l'Assemblée et reprendra le pays en main.



L'historiette :
Skyforger (inspiré la chanson du groupe Amorphis) de Moska

Pour qui se prennent-ils ? Pour qui osent-ils se prendre ? Que sont-ils pour penser qu’ils sont les maîtres de ce domaine ? Ils ont oublié. Depuis tant d’années, ils m’ont oublié. Mais ceci est mon domaine.
Je les ai vus rampants, se redressant, vivant dans la crainte des autres créatures, essayant de survivre sur mon domaine. Un arbre, une grotte, une clairière traversée d’un ruisseau d’eau fraîche ; autant de lieux où ils vécurent, résistèrent à un destin pourtant incontournable. En ces temps reculés de leur piètre existence ils ont frôlé l’extinction. C’est Moi qui les ai sauvés.
C’est en ces temps-là qu’ils ont commencé, afin d’essayer de comprendre leur but sur mon domaine, à inventer des histoires. Ils se mirent à observer les cieux, à écouter les murmures du vent, à comprendre les bêtes, à réfléchir à la place que tout cela occupait dans cette entièreté. Ils étaient sages en ces temps-là.

Lire la suite de l'historiette:
C’est Moi qui les ai sauvés. Je les ai placés à l’endroit parfait. Ce lieu où tout ce qui leur était vital était à leur portée. Ils ont compris et ces histoires parlaient de Moi et en ces temps, ils vécurent, ils grandirent, évoluèrent et avec tout ça leur vint une assurance surnaturelle. Ils eurent confiance en eux, plus que de raison, et oublièrent leur place.
J’ai alors inventé les déserts arides, inhabités, inhospitaliers, d’une chaleur torride. J’ai alors créé les tempêtes de mon souffle, pour leur éteindre cette prétention qu’ils avaient sur ma création.
Je leur ai pourtant tout donné. C’est Moi qui ai créé cette vie qu’ils chérissent tant. J’ai créé cette prouesse de monde. On m’a fait pour créer ce miracle de vie. Mais ils continuèrent à se prendre pour ce qu’ils n’étaient pas. Ils se mirent à se prendre pour Moi, créant, inventant, façonnant tant de choses... Ils étaient si ingénieux qu’ils commencèrent à me défier, à créer des moyens d’essayer de fuir ce destin funeste qui est le leur.
Ils ne comprennent rien. Ils ont oublié mes conseils, ma vision. Ce souvenir n’est plus. Mais pourtant, rien n’est plus clair, rien n’est plus visible que ma volonté. J’aurais pu les créer invincibles, insoumis à la peur ou à la douleur. Mais ils n’auraient jamais évolué. Ils seraient restés à leur état initial, de vaines créatures parmi les autres, errantes de par le monde. Je les aimais, et de là partit le chaos.
En voulant toujours les faire se dépasser, toujours se battre, les plaçant sans cesse dans l’adversité, ils ont évolué. Et j’étais heureux. Ils étaient à mon image. Ils créaient pour leur plaisir, ou leur besoin. Parfois, j’en vins à me dire qu’ils étaient comme Moi. Et les siècles passèrent, la vie continua, et leur faim se fit de plus en plus grande. Et leur soif de savoirs, de pouvoirs, de liberté, de vivre en devint insolente. Je suis à ma place, je fais ce que je dois faire. Ils ont tout oublié de Moi et le combat commença.
Ils ne comprennent plus ! Ils ne se rappellent plus ! Mais Je suis celui qui va tout rétablir ! Ils m’ont défié ! Alors je crée tous les jours de nouveaux maux, maladies du corps, maladies de l’âme, de leurs âmes corrompues. Je vais leur montrer qu’ils auraient dû continuer à me craindre ! De suivre leur voie, en restant à leur place ! J’ai créé les sinistres ! J’ai inventé les ouragans et les tornades ! La terre tremble de ma fureur de voir mes créatures favorites, mes amis de longue date, mes fils me trahir de la sorte ! Ils ont oublié que j’ai créé la mort ! Ce destin qu’ils cherchent à fuir mais qui rend chacun de leurs instants de vie si puissants et si précieux ! J’ai créé la beauté ! Et quelle est plus belle beauté que celle qui est éphémère ? Les fous ! Comment ont-ils pu oublier ? Je vois à travers les montagnes, je vois à travers les cœurs ! Ceci est mon domaine ! Le mien ! J’ai forgé les horizons ! J’ai forgé tous ces lieux ! J’ai créé le grand arc céleste !

Je suis tout, je suis le néant, je suis... Le forgeron des cieux.



Bonne journée à toutes et tous
Encore une belle journée chaude et ensoleillée au menu du jour.
Les plages sont prises d'assaut, pour poser sa serviette dur dur.
Les sentiers de balades retrouvent leurs pélerins.
Allez profitons du temps qu'il nous est donné.
Bon samedi à vous toutes et tous.



avatar
Auzelles
les pot...agés

Messages : 1315
Date d'inscription : 01/08/2016
Age : 67
Localisation : au milieu des cailloux entre Crau et Camargue

Voir le profil de l'utilisateur http://amities-francophones.clicforum.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephémeride du mois de Mai

Message par arnhilde le Sam 27 Mai - 12:57

Scarlett a écrit:Rhooo!!!Désabusée  ma  Miss???
non ,pas du tout mais je trouve qu'il s'avance un peu trop le gars!




 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ,à écouter!       

avatar
arnhilde
Administratrice

Messages : 2348
Date d'inscription : 20/07/2016
Age : 86
Localisation : haute-savoie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephémeride du mois de Mai

Message par arnhilde le Sam 27 Mai - 12:58

1834 : Prosper Mérimée devient inspecteur général des Monuments historiques.
C'est à son patient travail de mise en garde que toute la société française prendra peu à peu conscience de la richesse patrimoniale que nos pères nous ont léguée. Grâce à lui un travail de protection, de préservation et de restauration des héritages architecturaux de notre passé est entrepris 


sans lui ,on ferait quoi de nos vacances,hein?




 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ,à écouter!       

avatar
arnhilde
Administratrice

Messages : 2348
Date d'inscription : 20/07/2016
Age : 86
Localisation : haute-savoie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephémeride du mois de Mai

Message par Scarlett le Sam 27 Mai - 14:26

Ben  woualààà..  Une  fois  de  plus  t'as  pas  loupé  un  truc!!!!


avatar
Scarlett
Administratrice

Messages : 6151
Date d'inscription : 13/07/2016
Age : 69
Localisation : Dinan(Bretagne)

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dukanhome.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephémeride du mois de Mai

Message par Auzelles le Sam 27 Mai - 15:36

On se reposerait peut être
avatar
Auzelles
les pot...agés

Messages : 1315
Date d'inscription : 01/08/2016
Age : 67
Localisation : au milieu des cailloux entre Crau et Camargue

Voir le profil de l'utilisateur http://amities-francophones.clicforum.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephémeride du mois de Mai

Message par Scarlett le Sam 27 Mai - 15:38

Ben..  Pour  ce  qui  me  concerne,  c'est  pas  gagné!!!


avatar
Scarlett
Administratrice

Messages : 6151
Date d'inscription : 13/07/2016
Age : 69
Localisation : Dinan(Bretagne)

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dukanhome.com

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires